Deuil Suicide

> Vivre le deuil > Emotions après suicide

Emotions après suicide


Après un suicide

Les phases du processus de deuil sont traversées par des émotions envahissantes, parfois contradictoires et toujours épuisantes pour les survivants.

Incrédulité Déni

« Non, ce n’est pas vrai, ce n’est pas possible »

Incompréhension

« Mais pourquoi a-t-il-elle fait « ça » ? Je ne comprends pas »

Colère

« C’est maintenant sur moi que tout retombe ! »

Peur

« Et nos enfants, risquent-ils de faire la même chose ? »

Idées de mort

« Je n’ai plus qu’une idée en tête, c’est le-la rejoindre »

Révolte

« Comment a-t-il-elle pu me laisser tout-e seul-e ?

Honte

« Je n’ose plus sortir. Le regard des autres ... »

Culpabilité

« J’aurais dû … je n’ai pas vu … pas dit … »

Soulagement

« C’est terrible à dire, mais je me sens aussi soulagé-e ; je n’en pouvais plus ! »

Isolement

« Je ne me sens à ma place nulle part, en phase avec personne. Je préfère rester seul-e »

Solitude

« Au début, j’avais du soutien ; trop vite, je me suis trouvé-e seul-e. C’est dur, plus personne avec qui en parler »

Désespoir

« Je suis littéralement anéanti-e »

Ajoutez un message

101 Messages de forum

  • Emotions après suicide

    27 octobre 2014 15:28, par Évelyne
    Ma sœur s’est enlevé la vie la nuit du 14 octobre... Cette nuit-là, mon garçon (son filleul) de 3 ans a fait une détresse respiratoire et j’ai passé la nuit à l’hôpital. Le lendemain après-midi, ma mère m’a annoncé cette mauvaise nouvelle... J’étais anéantie... J’ai perdu 8 lbs en quatre jours et j’ai même recommencé à fumer après deux ans de sevrage. Ma vie s’est arrêtée depuis ce jour-là.... Je ne suis plus capable de fonctionner normalement. Tout au tour de moi, s’est aussi arrêté. Nous avons tous essayer de l’aider à passer à travers de ses difficultés. Je ne peux pas concevoir qu’elle s’est préparée et ne m’a jamais parler ou me confier. On se disait tout ! Je l’ai toujours considérer ma sœur jumelle puisque nous avions que 15 mois de différence. Elle m’appelait souvent pour me confier, de me jaser ou de se déconner. Elle va me manquer terriblement et une partie de moi s’est brisée à jamais.

    Répondre à ce message

    • Emotions après suicide 22 novembre 2014 14:16, par monrayondesoleil
      Bonjour Evelyne,je comprends votre profonde tristesse,j’ai perdu mon petit frère il y un an et la douleur est présente au quotidien,c’est tellement dur d’avancer sans les personnes chères à notre cœur. Je vous envoie mes plus sincères pensées et vous souhaite énormément de courage pour continuer d’avancer.

      Répondre à ce message

  • Emotions après suicide

    12 octobre 2014 21:27, par Alexandra
    Bonjour, Je m’appel Alexandra, j’ai 18 ans, En février 2011 mon frère aînée ces suicider, après 3 ans je n’arrive pas a faire mon deuil j’espère parfois le voir franchir la porte et me prendre dans ces bras, je n’ose jamais en parler a ma mère ou a mon père, ni même a mes frères, Ces normal d’être encore a se stade, même après 3 ans ? Ces normal de l’attendre encore même si je sais au fond de moi qu’il ne reviendra pas ? je n’arrive même pas a le pleurer, ces comme si j’était vide a l’intérieur, et je sourie au autres pour faire semblant.

    Répondre à ce message

    • Emotions après suicide 5 novembre 2014 22:43, par Soeur
      Bonjour Alexandra,je comprends ta souffrance car j’ai également perdu mon petit frère il y a un an. De mon coté,tout va mal depuis qu’il est parti:rupture avec mon copain,probléme au travail et une profonde tristesse,un chagrin immense,un énorme vide en moi. "Faire le deuil" ? je déteste cette expression car pour moi elle ne veut rien dire mais c’est normal que tu n’arrives pas à aller au delà de ce stade,il te faut du temps et tu sais méme avec le temps,je ne suis pas sure que l’on va mieux,on fait semblant mais il y a une cassure en nous que peu de personnes peuvent comprendre.

      Répondre à ce message

    • Emotions après suicide 15 mars 2015 22:34, par la boulette à son boulet
      bonsoir, mon frère aîné est partit le 19 juin 2014, sa pendaison est le pire cauchemar de ma vie. Tout ce que tu écris je le vis, je voulais juste te le dire, seulement 9 mois mais une éternité pour moi ! Je te souhaite beaucoup de courage, fais comme moi, essaies de te faire aider, tu ne dois pas rester comme ça à ton âge ! Moi j’ai 46 ans, c’est différent. Je t’embrasse, même si je ne te connais pas. Myriam

      Répondre à ce message

  • Emotions après suicide

    15 septembre 2014 15:42, par Harmonie
    Mon ami s’est pendu en mai dernier à son travail. Il avait essayé le weekend précédent mais j’avais réussi à l’en empêcher. Je l’aimais comme jamais je n’ai aimé un homme mais notre vie à deux était compliquée et j’avais décidé de le laisser se prendre en charge. Il n’en était pas capable. Sans moi il était perdu mais je ne l’ai compris que trop tard. Il a essayé de me le faire comprendre mais j’étais fatiguée de tout assumer seule et d’avoir un ado à la maison plutôt qu’un mari. Un midi en sortant d’une réunion j’ai appris qu’il s’était pendu à son travail. Je suis allée le rejoindre à la morgue. il dormait. Je veux le rejoindre mais je n’ai pas la force de le faire. Je ne peux pas vivre sans lui. Cette image de lui à la morgue est là. Il était heureux avec moi et je me sens coupable de lui avoir retiré ça, de ne pas avoir fait d’efforts de l’accepter tel qu’il était. pourquoi voulais je qu’il change ? Il était l’homme le plus merveilleux que j’ai connu. Il était gentil, attentionné et m’aimait vraiment. Il était toujours là pour moi. Chaque jour je pleure sa perte puis 4 mois. Je regarde ses photos, écoute ses chansons préférées, porte ses bijoux et puis je dors, je dors pour oublier tout ça..... j’ai si mal.... je ne comprends pas qu’il ne m’ait même pas écrit un petit mot, même griffonné. Je sais qu’il était mal, qu’il avait fait plusieurs tentatives avant que je ne le connaisse mais je ne le croyais incapable de faire ça, de me briser à ce point. il s’est brisé lui aussi mais il a emmené une partie de moi, de mes entrailles, de mon cœur, de mon âme, de ma joie de vivre....Tous ses proches me disent que c’est de ma faute qu’il est passé à l’acte. C’est dur à vivre car il y avait eu plein de choses ces derniers temps qui le tracassaient et j’en faisais partie bien sur. J’ai fait beaucoup de choses pour lui et il a tout anéanti d’un seul coup. Je n’étais même pas près de lui quand les pompiers ont essayé de le ranimer. Il aurait entendu ma voix, il serait revenu peut être près de moi.... Je lui ai fait mal mais il m’a encore plus blessée en faisant cela et blessé mon fils qui l’adorait (c’était son beau père). Je veux croire qu’il est avec moi tous les jours, qu’il me voit, qu’il m’entends.... je l’aime et je suis marquée à vie.

    Répondre à ce message

    • Emotions après suicide 22 septembre 2014 10:39, par Jacques RIPAUD

      Je comprends combien l’amour que vous portiez à votre compagnon était grand et que ce sentiment de culpabilité vous envahie.Tous ces sentiments qui vous habitent sont normaux. Le deuil vous travaille et le processus de cicatrisation prendra du temps. Il est nécessaire de vivre ces différents états certes très inconfortables sans les masquer, pour pouvoir avancer. Dites vous bien que chaque être est responsable de ses propres actes et arrêtons de croire que nous sommes responsables des actes des autres.Votre Ami avait ses propres blessures que vous ne pouviez malheureusement pas guérir.On ne peut faire à la place de l’autre ! Bon courage et tenez bien le coup dans cette tempête ! Essayez d’entretenir les souvenirs d’amour, même si pour vous, votre vie ne sera plus la même. Et surtout, prenez soin de vous !

      PS : je vous invite à lire le texte concernant la culpabilité dans la rubrique Vivre le Deuil

      Répondre à ce message

    • Emotions après suicide 30 septembre 2014 16:25, par migaud francoise
      bonjour, je viens de lire votre message je suis tres emue car mon histoire est similaire a la votre . mon mari s est pendu le 11 avril 2012 il etait depressif. IL est tres difficile de vivre sans lui. je culpabilise je me dis que je ne l ais pas assez soutenu. c est tres dur . il faut tenir pour les enfants. courage a vous. Francoise

      Répondre à ce message

    • Emotions après suicide 22 décembre 2014 17:07, par craspouette
      bonjour, j’ai vécu a peux pres la meme chose que vous, mon ami c suicidé il n’a laissé aucune lettre a part un sms je t’aime fort mon bebe d’amour, je passe par toutes les phases, le regards des personnes les, question les reveilles nocturnes en cochemar, comment faites vous pour continuer a croire en la vie c si dure ????

      Répondre à ce message

    • Emotions après suicide 16 février 2015 19:46

      Mon conjoint avec qui j’ai passé 19 ans de ma vie et eu 2 enfants s’est pendu dans notre garage le 6 janvier 2015. J’ai lu votre message et je voudrais vous dire quelques petites choses importantes. Votre ami a pris une décision qui, bizarrement ne vous concerne pas. Pourquoi ? Parce que nous sommes tous responsable de notre vie. Tout le monde peut connaître des difficultés, et parfois elles peuvent sembler insurmontables mais nous sommes les seuls responsables de nos propres décisions. J’ai tenté pendant plusieurs années d’aider mon conjoint, ’’de le sauver’’. Je l’ai fait jusqu’à me retrouver moi-même dans le fond du trou. Mais dans ce trou, j’ai décidé que moi, je n’étais pas malade et que je ne devais pas briser ma vie pour en sauver une autre. Mon conjoint a finalement été diagnostiqué bordeline.... Qu’aurais-je pu faire moi, un être humain, pour un homme malade mentalement ? Tout ce que je pouvais faire pour lui est de me laisser siphonner afin qu’il puisse survivre une journée de plus. Et bien oui, je l’aimais mais je sais qu’il était malade et que je n’y pouvais rien malgré les nombreuses années d’effort à essayer de le rendre heureux. Les gens autour qui vous reprochent quoique ce soit ne savent pas de quoi ils parlent. Ne les écoutez pas. OCUPEX-VOUS DE VOUS !!!!! VOUS NE POUIEZ PAS LE SAUVER !!!! Vous l’avez quitté parce qu’il allait probablement finir par vous rendre malade. Vous l’avez quitté parce qu’il vous faisait du mal avec son mal de vivre. Qui pensez-vous être pour penser sauver quelqu’un qui ne veut plus vivre ? Toute personne doit être capable de vivre sans avoir absolument besoin d’une autre personne en particulier !

      Je me sens coupable parfois mais pas longtemps car je sais que j’aurais fini par mourir moi-même si j’avais continué à vouloir l’aider car il s’appuyait sur moi jusqu’à ce que je tombe moi-même. Ce n’est pas ça l’amour ! a une relation saine ! Vous auriez fini par le quitter de toute façon ou par être malade. Ne vous en voulez pas. Vous n’êtes pas responsable du tout ! IL serait bon pour vous d consulter et faire sortir tout ce méchant !!

      Répondre à ce message

  • Emotions après suicide

    5 septembre 2014 23:14, par Déborah
    C’etais en Novembre dernier mais pour moi les mois qui se sont écoulés n’ont de contenance, c’estcomme si le temps s’etais arrété ou distordu. Mon grand frère s’est sucidé alors qu’il allais fêter ses 20 ans... moi j’en avait 16 et maintenant 17 Il etait la personne que j’aimais le plus au monde, sans aucune exagération. On a toujours survécus l’un grace à l’autre, on s’est toujours soutenu et aimé Puis ç’est devenu trop difficile pour lui et il a décidé de mourir alors que nous nous étions promis d’être la l’un pour l’autre Je l’aimais tant que son absence me fais souffrir a n’en plus respirer, j’ai parfois envie de frapper dans le mrs et de hurler quand je me laisse aller après avoir passé ma semaine à paraitre heureuse j’ai juste besoin de parler...d’être écoutée...

    Répondre à ce message

  • Emotions après suicide

    28 août 2014 06:51, par melany
    Pour ms part mon pere s est suicider il y a de sa 2 ans..et 10 années avant c etais mon mari .par la suite mon beau pere..ma tante et mon couzin ..c est terrible j ai peur pour ma fille qyi est rendu a 17 ans !

    Répondre à ce message

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8


retour



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Partenaires | Nous contacter