Deuil Suicide

> Vivre le deuil > Emotions après suicide

Emotions après suicide


Après un suicide

Les phases du processus de deuil sont traversées par des émotions envahissantes, parfois contradictoires et toujours épuisantes pour les survivants.

Incrédulité Déni

« Non, ce n’est pas vrai, ce n’est pas possible »

Incompréhension

« Mais pourquoi a-t-il-elle fait « ça » ? Je ne comprends pas »

Colère

« C’est maintenant sur moi que tout retombe ! »

Peur

« Et nos enfants, risquent-ils de faire la même chose ? »

Idées de mort

« Je n’ai plus qu’une idée en tête, c’est le-la rejoindre »

Révolte

« Comment a-t-il-elle pu me laisser tout-e seul-e ?

Honte

« Je n’ose plus sortir. Le regard des autres ... »

Culpabilité

« J’aurais dû … je n’ai pas vu … pas dit … »

Soulagement

« C’est terrible à dire, mais je me sens aussi soulagé-e ; je n’en pouvais plus ! »

Isolement

« Je ne me sens à ma place nulle part, en phase avec personne. Je préfère rester seul-e »

Solitude

« Au début, j’avais du soutien ; trop vite, je me suis trouvé-e seul-e. C’est dur, plus personne avec qui en parler »

Désespoir

« Je suis littéralement anéanti-e »

Ajoutez un message

101 Messages de forum

  • Emotions après suicide

    10 juin 2014 14:25
    mon fils c’est suicidé lundi 2 juin 2014 il avait 36 ans il a quitté son travail on ne sait pas a quelle heure à 17H39 tout le monde a reçu un message qui disait désolé je vous aime mais c’était trop dur et l’on a su après qu’il était décédé le lundi soir a 22H que c’est il passé entre on ne sait pas je suis sa maman et je suis perdue j’ai l’impression que je perds la tête j’oublie de faire des choses je ne sais plus et la douleur est tellement forte que je n’ai qu’un désir le rejoindre je n’arrive plus à rien et je crois que je suis un poids pour les autres aidez moi s’il vous plait merci

    Répondre à ce message

    • Emotions après suicide 25 juillet 2014 15:58, par monkeys
      mon frère s’est pendu le mardi 15 Juillet 2014 avec un tuyau d’arrosage. Il avait 45 ans. Je n’arrive pas à m’en remettre, j’ai un chagrin difficile, j’ai l’impression d’être un zombi. Ma maman l’a découvert dans le garage. Aidez-nous pour reprendre le goût de vivre. J’ai l’impression qu’il va revenir. Il n’a pas laissé de mot.

      Répondre à ce message

      • Emotions après suicide 12 octobre 2014 21:37, par Alexandra
        Mon frère non plus na pas laissé de mots après son suicide il ses pendu aussi, il as laisser une petite fille de 13 ans aujourd’hui, il ses suicider 1 semaine avant son anniversaire, je ne sais pas si vous étier sa petite ou grande sœur, Vous n’êtes pas seul a vouloir reprendre goût a la vie, vous aimeriez changer le passé, vous avez l’impression d’être impuissante, mais sa ne durera qu’un temps, soutenez votre maman qui a perdue son enfant, dite lui que se n’es pas une mauvaise mère, car chaque mère se pose la question lorsque son enfant se suicide, et ne faite pas comme moi, parler en au personnes qui vous comprenne. Toute mes condoléance et j’espère que vous trouver la force de vous relever, même si aujourd’hui cela peu paraître impossible. ( désoler pour les fautes )

        Répondre à ce message

        • Emotions après suicide 29 octobre 2014 14:30
          bonjour, je viens de lire votre message et je vous en remercie. Cela fait 3 mois que mon frère est parti et il n’y a pas un moment dans la journée où je ne pense pas à lui. Je suis sa petite soeur, j’ai deux autres frères encore mais j’ai toujours 3 frères dans ma tête et dans mon coeur. Quand je regarde les photos, je n’arrive pas à réaliser ce qu’il a fait. Pourquoi ne nous avoir pas expliqué son geste avant de partir.

          Répondre à ce message

    • Emotions après suicide 31 juillet 2014 11:34
      Bonjour je viens de perdre mon mari le 18 juin 2014 par sucide et moi mon plus je ne comprends pas certe se n’est pas un enfant mais ma douleur et la même .il faut ce dire , moi j’avance comme ça que s’est leur choix on n’y est pour rien que la vie continue malgré tout oui s’est un mari que j’ai perdu , j’ai vécu avec lui 31 ans je me dis après l’avoir vue à la morgue qu’il ne soufrais plus il étais apaiser mon mari que j’ai connu . J n’ai deux enfants et je vais êtres grand. Mère il ne connaîtra pas s’est petit enfant mes enfants on besoins de moi et ça me fais avancer . Je ne sais pas si je vous ai fais du bien pour ma part oui je vous souhaite bon courage il y a des haut des bas comme dans la vie .....

      Répondre à ce message

    • Emotions après suicide 24 août 2014 14:36
      Bonjour Je vous écris car je me reconnais dans votre message. J ai également perdu ma maman au mois de mars. Elle s est suicidée aussi. Elle nous laisse,mon père,ma soeur et moi dans une tristesse énorme.elle a laissé une lettre en nous expliquant qu elle n avait plus la force de se battre ! Mais se battre de quoi ??je n ai rien vu venir...depuis, je ne suis plus la même, la vie me parait tellement vide sans elle. Je n ai pas pu l aider et je m en veux. Il n y a pas un jour ou je ne pleure pas son absence. Et d un coté, je lui en veux de nous laisser comme va....je suis bien entourée mais j ai aussi senti beaucoup de genes de la part de certaines personnes, n osant plus venir me voir. Le suicide fait peur ! Je ne sais pas si ça peut vous aider mais après ce drame, j ai lu un livre qui m a beaucoup aider. Et je continue de lire certains passage. Je vous le conseil:après le suicide d un proche de Christophe faure. Il faut continuer a vivre. Je sais que ce combat est loin d être terminé mais on y arrivera ! Vous n êtes pas seule. Elodie.

      Répondre à ce message

  • Emotions après suicide

    3 juin 2014 17:49
    C’était un vendredi. On m’annonce la terrible nouvelle : mon oncle est décédé, il a mis fin à ses jours ! Que c’est difficile d’en parler. Je ne comprends pas comment c’est possible, mais ça l’est, cela n’arrive pas qu’aux autres ! Je ne le verrai plus jamais, jamais, c’est terminé. J’ai de la peine, du chagrin. Ma première pensée a été pour ma grand-mère, elle ne reverra plus le plus jeune de ses fils. C’est pour ceux qui reste que c’est le plus difficile, lui, il est en paix maintenant, c’est ce que je me dis en réconfort. il devait être bien malheureux pour en arriver là. Je me demande pourquoi il n’a pas parler à quelqu’un avant de penser et de faire ça. Mais c’est comme ça, nous n’y pouvons rien, nous continuons à errer.

    Répondre à ce message

  • Emotions après suicide

    4 mai 2014 01:49
    Mon épouse s’est suicidée début mars, depuis le monde s’est effondré, je suis complètement perdu sans elle, elle était tout pour moi, la douleur est si forte que je ne vois pas d’issue à ma peine, à présent j’aime une femme qui n’existe plus c’est terrifiant. Je tourne en boucle sur les mêmes questions qui resteront à jamais sans réponse. Le pire s’est de rentrer le soir à la maison en sachant que personne ne m’attend et aussi pendant le weekend où je m’ennuie terriblement. Je crois que l’enfer est sur terre, je suis entré dans la douleur le 11 mars et je n’en sortirai plus jusqu’à la fin de ma vie, j’espère qu’elle ne sera pas trop longue.

    Répondre à ce message

    • Emotions après suicider 17 décembre 2014 23:07, par Pauline
      Je ressens exactement la même chose....mon petit ami s est suicidé fin octobre et depuis j ai vraiment le sentiment d avoir subi une agression. Je n ai que 30 ans et la vie me semble terriblement longue. Ayant un petit garçon je ne peu me permettre ni de craquer ni de mourir. Je n ai qu a attendre que la vie passe mais pour moi cette vie n a plus aucun intérêt et je vais la subir jusqu a ce qu enfin je le rejoigne ... Courage a vous

      Répondre à ce message

    • Emotions après suicide 3 octobre 2015 01:37, par isa
      Bonsoir, Mon mari s’est suicidé il y a deux ans... et il m’arrive encore , pendant une fraction de seconde de penser qu’il va pousser la porte et crier" c’est moi, suis rentré"... Après la stupeur, il y a la culpabilté ( qui est encore très présente..) puis une colère sans nom pour son geste..mes émotions sont encore brutes, j oscille entre colère, tristesse, culpabilité, solitude aussi, la vie pour les "autres" a repris son cours, après les premiers mois de présence presque étouffantes, chacun reprends sa vie, et ne se doute pas un seul instant ce que je vis au quotidien.. alors moi je vous comprends, je ressens la même chose que vous, je fais semblant, je ne peux pas rester inocccupé, les images m’assaillent et me plombent,j ai ma fille avec moi, cela m’aide énormément, pour elle, je me suis levée chaque matins, pour elle, je me couche tous les soirs en me disant" demain, j’irai mieux", je vous souhaites le meilleurs pour l’avenir, bien que je sache que nous sommes marqués a vie par ces drames, que rien ne pourra les effacer, alors j’espère seulement que le temps adoucira nos peines , qu’ils nous restent des petits bonheurs simples encore a vivre...

      Répondre à ce message

  • Emotions après suicide

    30 janvier 2014 19:39, par Fleurforte
    Bonjour, je n’ai plus besoin de me faire des amis, ni de m’amuser. J’ai seulement besoin d’être seule. Mon frère me manque énormément. J’aimerai déménager et ne plus voir les gens que je côtois. Ils savent tout de mon passé car je leur en ai parlé. Et maintenant, je me sens jugée parce que je me sens bien car j’ai accepté le suicide de mon frère, il y a 18 ans de cela. C’est eux qu’ils sont malheureux, pas moi. Je suis allée en thérapie deux fois pour faire et accepter mon deuil, le départ de mon frère. J’ai un fils à élever et je dois lui donner une meilleure vie et non souffrir toujours. Je veux lui montrer que la vie est belle. Mon défunt frère avait un fils, maintenant âgé de 18 ans. Il étudie au cégep, il avait 3 mois lorsque son père s’est enlevé la vie. Ce sont mes parents qui l’ont élevé. Nous nous soutenons beaucoup, nous avançons et je n’oublierai jamais mon frère que j’ai aimé et que nous avons passé de beaux moment malgré son départ tragique. Je suis positive aujourd’hui car j’aime et je souris à la vie maintenant. Merci !

    Répondre à ce message

    • Emotions après suicide 17 février 2014 20:13, par Isabelle
      Bravo pour la vie que tu mènes aujourd’hui, ne pers par ton énergie pour les gens qui se permettent de te juger... et continue d’avancer comme tu le fais si bien !

      Répondre à ce message

    • Emotions après suicide 25 mai 2014 14:57, par Evelyne
      Mon frère nous a quitté il y a sept mois. C’est moi qui l’ai découvert. Depuis, il n’y a pas un jour sans que ce terrible souvenir ne vienne occuper mes pensées. Quelque part au fond de moi je sais q’un jour cela va s’adoucir, que ces images vont s’espacer. Je pense qu’on n’oublie jamais toutefois le temps permet une sorte de cicatrisation. Votre message m’a fait du bien. Je vous remercie. J’aime profondément ce frère dont nous avons sous-estimé la détresse et que nous n’avons pas réussi à retenir.

      Répondre à ce message

  • Emotions après suicide

    28 janvier 2014 00:36, par Plume
    Je viens de perdre la moitie de mon coeur : mon ame soeur. Peu importe la maniere dont il est mort, il est mort seul et en souffrance. Comment accepter cela ? Depuis, je survis, je cherche, je recherche un sens a ma vie. Une douleur dans la poitrine toujours aussi reguliere et aneantissante. Est ce cela la vie ? Comment peut on autant renoncer au bonheur ? ...je ne sais plus rien, je ne suis plus sure de rien, ma remise en question est totale. S en aller peu avant noel et loin des siens, je ne souhaite meme pas cela a mon pire ennemi. Ces personnes suicidaires n ont pas consience que par leur renoncement au bonheur, elles sont aussi responsables de la chute des autres autour....je ne lui en veux pas, mais si dieu existe, il faut dire a ces personnes que le paradis, c est sur terre et que nous, personnes endeuillees, on a besoin d eux ici bas, pas ailleurs.... Mon ange si tu m entends et me vois, je t aimerais et benirais ta memoire jusqu a mon dernier souffle...

    Répondre à ce message

    • Emotions après suicide 12 février 2015 23:31, par Marie

      Moi aussi j’ai perdu mon mari par suicide Un lundi soir en décembre je revenais de mon travaill plus tard que d’habitude Il n’était pas à la maison alors je l’ai cherché durant une bonne heure d’abord au bord de mer puis dans son bateau Inconsciemment je savais que quelque chose ne collait pas Et je l’ai trouvé a cent mètres de la maison Ça a été un choc terrible Je ne comprenais pas son geste Certes depuis quelques temps il ne dormait pas bien, il était. Souvent de mauvaise humeur, très fatigue et à cran Il avait passé le week end en plongée et en sortie avec son bateaux Il était en hyperactivite Cette hyperactivite cachait son mal être je n’ai rien vu et j’ai culpabilisé pendant plus de 10 mois surtout que sa petite fille est née le lendemain Lui qui était si fier d’être papi

      Un an après je commence à revivre car je ne suis pas seule Il y a ma fille avec son bébé qui compte sur moi ainsi que mes autre enfants qui bien que adulte ont aussi besoin de moi J’ai fait une dépression nerveuse de 10mois, je me suis enfermée chez moi Mais j’ai eu la chance d’avoir des amis qui m’appelaient tous les jours qui venaient me voir Mes filles également ont été tres présentes, pour vérifier si je mangeais si je dormais et surtout si je n’allais pas faire la même chose Au bout de plus d’un an je peux dire que j’ai passé le cap Je. Ne suis pas responsable de son mal être et je n’y pouvais rien Je me reconstruits petit a petit avec des hauts et des bas Je n’ai pas le droit de baisser les bras car. Trop de personnes comptent sur moi Je suis utile et je fais face malgré la douleur toujours présente

      Répondre à ce message

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8


retour



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Partenaires | Nous contacter