Deuil Suicide

> Vivre le deuil > Emotions après suicide

Emotions après suicide


Après un suicide

Les phases du processus de deuil sont traversées par des émotions envahissantes, parfois contradictoires et toujours épuisantes pour les survivants.

Incrédulité Déni

« Non, ce n’est pas vrai, ce n’est pas possible »

Incompréhension

« Mais pourquoi a-t-il-elle fait « ça » ? Je ne comprends pas »

Colère

« C’est maintenant sur moi que tout retombe ! »

Peur

« Et nos enfants, risquent-ils de faire la même chose ? »

Idées de mort

« Je n’ai plus qu’une idée en tête, c’est le-la rejoindre »

Révolte

« Comment a-t-il-elle pu me laisser tout-e seul-e ?

Honte

« Je n’ose plus sortir. Le regard des autres ... »

Culpabilité

« J’aurais dû … je n’ai pas vu … pas dit … »

Soulagement

« C’est terrible à dire, mais je me sens aussi soulagé-e ; je n’en pouvais plus ! »

Isolement

« Je ne me sens à ma place nulle part, en phase avec personne. Je préfère rester seul-e »

Solitude

« Au début, j’avais du soutien ; trop vite, je me suis trouvé-e seul-e. C’est dur, plus personne avec qui en parler »

Désespoir

« Je suis littéralement anéanti-e »

Ajoutez un message

101 Messages de forum

  • Emotions après suicides

    26 février 2013 18:42, par Idéaliste sans idéaux
    Mon petit frère a été découvert pendu dans le garage de la maison de ma défunte mère courant mai 2011 et ce n’est qu’aujourd’hui que j’en prends réellement conscience et ça fait mal, trop même et j’en viens même à me demander si le rejoindre n’est pas la chose la plus simple qui soit. Quand tous vos proches et les seuls êtres que vous portez dans votre cœur vous abandonne où est l’intérêt de vivre. On vit pour les autres, pour la joie et le bonheur que l’on s’échange et dans ma vie à y’a absolument plus Iéna de tout cela. Mon frère je l’aimais plus que tout et c’était même mon préféré et c’était réciproque je pense. Sur ce coup il a pas été cool car aujourdh´hui à son simple souvenir je me mets à sangloter des torrents de l’arme. J ai trop mal et malgré mes 40 ans qui devraient faire d’émoi un être rit et raisonné comme on ne cesse de me le rabâcher je pleurniche et souhaite réellement abandonner ce monde qui ne me procure absolument aucune sensation ou alors quand c’est le cas c’est que j’ai absorbé je ne sais combien de verre d’alcool.... Désolé de faire de ce blog un exutoire pour tenter d’avoir moins mal car j’ai bien conscience que ce n’est pas le but mais sachez tous que je compatis avec vous avec vos proches et vous adresse mes plus sincères condoléances

    Répondre à ce message

    • Emotions après suicides 7 mars 2013 20:42

      Bonjour,

      Je comprends totalement votre douleur... j’ai perdu mon meilleur ami il y a de cela 2 ans et 1/2, découvert pendu chez lui. Il a fait une dépression mais allait beaucoup mieux, il s’en sortait, on a rien vu venir. Je ne rentrerai pas dans les détails car cela ne vous intéressera pas mais je sais que j’aurais pu l’aider à mieux s’en sortir alors imaginez la culpabilité qui me ronge. Vous me direz que ce n’est pas comparable à votre perte, car cela touche votre frère. Et il est vrai je dois vous avouez que si je perdais mon frère, je pense que je ne m’en remettrai jamais. Mon ami est parti il y a 2 ans et 1/2, j’ai sombré les mois qui ont suivi son décès (crise de larmes à n’importe quel moment de la journée ou de la nuit, insomnies) puis je pensais que je l’avais accepté et il y a quelques mois j’ai de nouveau sombré. Aujourd’hui je vais mieux et avec le recul malgré les moments noirs et qui me font toujours mal au coeur je sais que mettre fin à sa vie ne sert à rien. J’ai bien trop peur de la mort donc je sais que je ne mettrai pas fin avant même en ayant plus goût à rien. Je vous conseille de vous forcer à voir du monde si vous le pouvez, de vous forcer à voyager un peu, de visiter, d’avoir des activités. Je ne sais pas si vous êtes croyante, je ne le suis pas et pourtant aller déposer une bougie à l’église et me y rester un moment en pensant à lui dans ce lieu silencieux m’aide... sans être croyante. Peut-etre que cela pourrait vous aider également. Ne faites vraiment pas de betises car cela ne servirait à rien, au contraire à blesser des personnes qui seront de nouveau dans votre situation actuelle. Malheureusement la douleur ne partira jamais, mais elle s’estompera un peu, ou du moins vous laissera plus de repos (mental). Bon courage, même si ce n’est pas une question de courage...

      Répondre à ce message

    • Emotions après suicides 18 mai 2013 01:38
      Ecoute, la vie continu...... moi aussi ,mon grand frère est parti, il c’est suicidé dans un bois , tout c’est écroulé ce jour !!! je l’aimai plus que tout !!nous étions soudé comme les 5 doigts de la main. Je ne suis jamais arrivé à m’en remettre, aujourd’hui j’ai 46 ans ,marié ,2 enfants, et je sanglote souvent seul devant mon ordinateur le soir très tard , parfois une partie de la nuit, car la vie est tellement triste sans lui ..........issus d’une famille de 5 enfants ,je partageai tout avec mon frère , il était joyeux, tendre ,affectueux ,respectueux ....... bref je n’arrive même plus à tout énuméré ........le principal, c’est que je l’aimerai toujours ,toute ma vie, et qu’un jour ,il est certain on se retrouvera.

      Répondre à ce message

    • Emotions après suicides 31 juillet 2013 22:31, par monrayondesoleil
      Bonsoir,je ne sais pas si vous lirez ce message mais votre post m’a touché. Je vis exactement la méme chose,je ressens les mémes émotions. Mon petit frère de 21 ans s’est pendu courant juin 2013 et depuis ce drame je ne vis plus,je l’aimais énormément il me manque tant. Si vous souhaitez en parler,je suis là

      Répondre à ce message

      • Emotions après suicides 23 décembre 2013 16:32, par lolo

        Bonjour,

        je vis exactement la même situation que vous. Mon petit frère de 23 ans s’est suicidé par pendaison en juin 2013. Je suis perdue, épuisée, et le cœur tellement lourd. A ce jour j’ai envi de tout envoyer balader. Pourrions nous échanger ?

        Répondre à ce message

        • Emotions après suicides 21 janvier 2014 19:08

          Bonsoir, il y a 2 semaines, c’était un dimanche, j’ai retrouvé mon mari pendant dans notre garage.

          Il venait de préparer la galette des rois, le repas du soir et je me suis assoupie dans le canapé après le déjeuner...

          Nous venions de passer une semaine à Londres...

          Je suis dévastée, j’ai envie de le rejoindre, je suis devenue un zombie, ma vie n’a plus de sens, je suis remplie de vide...

          j’étais entourée les 2 jours qui ont suivis aujourd’hui chacun a repris sa vie et c’est tout naturel mais la mienne est perdue

          Répondre à ce message

        • Emotions après suicides 5 novembre 2014 22:55, par Soeur
          Bonsoir,votre message date un peu,je ne sais si vous lirez le mien. C’est également en juin 2013 que j’ai perdu mon petit frère et je ne m’en remettrai jamais,la douleur est intenable,je n’arrive plus à avancer je me force pour tout. Comment vous sentez vous de votre coté ?

          Répondre à ce message

  • Emotions après suicide

    24 février 2013 21:26, par Chantecigale
    Mon fils avait tout juste 35 ans il a utilisé son arme de service pour mettre fin à ses jours le 22 mars 2012 dans son service. Nous ne savons pas trop ce qui s’est vraiment passe. Nous n’arrivons pas a savoir ce que l’enquête de gendarmerie et l’autopsie ont donne. J’ai d’ailleurs sur ce sujet pleins de questions que je n’ose poser a personnes. Il laisse une épouse et trois jeunes enfants. Son frère est complètement perdu ils avaient 2 ans d’écart et s’aimaient comme des jumeaux. Moi je ne sais plus ce quecje dois faire. il aurait eu 36 ans juste avant Noël et ce 1er Noël sans lui a été innommable. Le 1er anniversaire de son décès me fait peur. Je n’arrive même plus a penser a moi depuis son départ jai tout laisse tomber. Moi qui était très coquette je ne fait plus rien couleur maquillage ongles tout l’est égal. Je prends juste le soin de me laver mais même pour ça je me fais violence. Je n’ai qu’une envie m’assoir au pied d’un mur et ne plus bouger. J’ai été voir un psi au début mais ça me faisait encore plus de mal. Je ne sais plus quoi faire. Je suis au bout du rouleau.

    Répondre à ce message

    • Emotions après suicide 25 février 2013 12:03, par Geneviève

      Vous êtes «  au bout du rouleau » et vous appelez à l’aide sur ce forum ; peut-être sur d’autres également. C’est dire que tout en ayant plus goût à rien ni d’énergie pour grand-chose, vous ne voulez pas sombrer.

      Le premier anniversaire de son décès vous fait peur écrivez-vous et c’est complètement normal.

      Chantal, les questions que vous n’osez poser à personne, posez-les, sur ce forum ou auprès d’un médecin légiste parce qu’elles vous étouffent.

      Le psy que vous avez cessé de voir parce que « cela vous faisait encore plus mal », vous permettait de réaliser votre travail de deuil, de ne pas zapper vos émotions et vos questions, de ne pas rester recroquevillée sur vous-même.

      En vous permettant émotions et questions, il faisait jaillir la souffrance et cette douleur vous a été insupportable. Peut-être aussi n’en avez-vous pas vu l’intérêt.

      L’intérêt, c’est de redevenir vivante au prix de cette douleur et aussi d’aller vers l’apaisement parce c’est possible et je le constate tous les jours dans ma pratique.

      Ne demeurez pas seul avec vos questions et votre écrasement, surtout à l’approche de la date anniversaire. Prenez un rendez-vous, cherchez aussi un groupe de paroles si vous le pouvez. Anticipez, dans l’immédiat cette date anniversaire en décidant de ce que vous allez faire ce jour-là, de l’endroit où vous serez, et avec qui.

      Tenez-bon Chantal, pour vous et aussi pour ceux qui vous aiment. Geneviève

      Répondre à ce message

  • Emotions après suicide

    27 janvier 2013 03:14
    Mon frère s’est suicidé le 16 décembre 2012 par pendaison, il avait 21 ans. A cause d’une histoire sentimentale qui s’est mal terminée. Aujourd’hui je suis dans une vie irrationnelle, qui m’échappe. Je perd le contrôle de ce que j’avais construis auparavant. Je lui en veux terriblement d’avoir gâché nos vies, à moi et mes parents et la sienne. Comment peut-on en arriver là si jeune ? Comment peut-on gâché la vie de ceux qui se sont sacrifiés pour nous ? Ma colère est vide, car je n’aurais jamais de réponse à mes questions. J’ai envie de lui hurler dessus, de le giflé. Mon frère a été adopté au Brésil à 11 semaines, c’est vrai que les enfants vivent mal les abandons (et donc les ruptures) mais quand même ? A t-il été reconnaissant du geste courageux de sa mère biologique qui voulait lui offrir une vie meilleure ? Cette situation est insoutenable.

    Répondre à ce message

    • Emotions après suicide 25 mars 2013 17:55, par Hanna
      Mon garcon s est pendu dans notre jardin le 5 janvier 2013 pour sa copine il nous a laisse des lettres deux jours avant il ete revenu d’ une journee passer dehors il a vu sa copine dans la journée et le soir son copain l a ramener complètement démoli je m en suis voulu de n avoir pas fait quelque chose a ce moment la mais nous avons voulu parler il ne voulait pas et le lendemain il a tout préparer ses lettres, l échelle il est passe par sa fenêtre le soir meme et c est pendu on vit depuis dans son ombre je ne crois toujours pas ce qui nous arrive et je l attend toujours il avait 21 ans et sa copine est deja avec un autre et ça me met en rage ,cette absence et horrible et nous accompagnera a tout jamais.

      Répondre à ce message

    • Emotions après suicide 31 juillet 2013 22:38, par monrayondesoleil
      Bonsoir,je vis exactement la méme situation,mon frère de 21 ans s’est lui aussi suicidé à cause d’une histoire sentimentale également.C’est vrai qu’on a l’impression que nos vies sont gachées,plus rien ne nous fait envie. IL était si jeune,il avait toute la vie devant lui,je ne comprends pas son geste. je m"en veux de ne pas avoir réussi à empécher cela,je lui avais donné des conseils,l’avais aidé afin qu’il aille mieux mais l’innaceptable est arrivé et depuis je ne vis plus,je n’arrive plus à dormir et peu de personnes sont capables de comprendre ce que l’on ressent,ma souffrance est immense.

      Répondre à ce message

  • Emotions après suicide

    24 janvier 2013 15:39
    moi il est parti en novembre 2012, je souffre. il me manque terriblement, et aux enfants aussi. je lui en veut de dire que je serais plus heureuse sans lui. ce nest pas possible, je ne comprend pas lui qui disait m’aimer comme jamais. Pourquoi ?

    Répondre à ce message

  • Emotions après suicide

    7 décembre 2012 05:54, par den 50

    Moi il s’est suicidé le 07/05/2011 par arme à feu et j’ai passée par toutes les phases sculpabillité,incompréhéntion après 41 ans passé ensemble

    j’en veux encore au monde entier, pourquoi moi. je ne peux aujourd’hui encore rester une journée sans aller sur sa tombe ; ne plus l’entendre ne plus le touché me manque à tel point que j’ai gardé son portable pour entendre sa voix sur le répondeur je crois que je ne pourrais jamais reprendre quelq’un bien que j’ai compris qu’il ne supportait plus son handicap mais je lui en veux encore terriblement

    il n’avais pas le droit de me faire ça moi je l’aimais et dailleurs mon amour pour lui est toujours aussi intense je crois que l’on ne s’en remets jamais complètement qu’ai-je fais pour qui en arrive là aujourd’hui soit 1an et demi après j’en souffre toujours quelque part il à tué une partie de moi-même avec lui

    Répondre à ce message

    • Emotions après suicide 22 décembre 2014 17:46, par craspouette
      bonjour j’ai le même sentiment que vous sa fais un an que c arriver et il a detruit une partie de moi, je lui en veux tant, et en même tant je l’aime tant, il me manque tant, j’essaye de me reconstruire pour mon fils mes parents, mais tant de sourire cache tant de larmes. on a pas le droit de faire subir sa a qq un, chaque jour je vais le voir lui parler, je viens de retrouver quelqu’un qui est tres gentils doux, mais je suis si morte de l’interieur que j’ai envie de rien, mais comme sa tout le monde est content dite moi que se sentiment s’estompe avec le temps...

      Répondre à ce message

< 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8


retour



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Partenaires | Nous contacter