Deuil Suicide

> Groupes de parole > Témoignages > Haude

Haude


Du départ de mon frère, j’éprouve une grande tristesse car les échanges que nous avions de son vivant n’existent plus, même si je suis convaincue qu’il vit autrement aujourd’hui et sûrement que la vie là-bas est plus belle aussi je pense qu’il y est heureux. Cependant plus rien ne pourra être fait et partagé avec lui dans notre vie terrestre alors j’en ai de la peine.

J’aurai tant envie pouvoir entendre ses réponses aux questions : où es-tu ? Que fais-tu ? Es-tu heureux ?

Je ressens aussi beaucoup de regret car ce n’est pas une maladie incurable ou un accident qui l’ont emporté mais sa propre décision (liée à la dépression) donc ce n’est pas la fatalité et quelque part il devrait être encore parmi nous aujourd’hui.

Enfin il me manque et je ne le verrai pas vieillir, il ne nous verra pas vieillir et mes enfants ne le connaîtront pas (en dehors des témoignages qu’ils recevront).

J’ai appris à accepter son départ (son acte) au fond de moi-même. Je me suis convaincue que pour lui c’était la seule issue pour être en paix et ne plus souffrir. Alors savoir qu’il ne souffre plus m’apaise.

J’apprends progressivement à l’intégrer dans ce que je vis tout simplement en pensant à lui lorsqu’il y a des moments de bonheur comme par ex une naissance, un mariage...

Haude

P.-S.

Ce témoignage émane d’un participant à un groupe d’entraide et de soutien pour personnes en deuil à la suite d’un suicide.

Ajoutez un message

1 Message

  • Haude

    10 mars 2016 14:43, par Géraldine
    Je viens de perdre ma mère qui s’ est suicidée ( très difficile à écrire ce mot). Après les obsèques, je pensais que le pire était passé mais plus les jours passent et plus je me rends compte de l’absence définitive et de la douleur que provoque ce vide. Je veux montrer à mon entourage que je gère ce deuil mais je me sens très fragile intérieurement. Nous sommes très unis dans ma famille, néanmoins je souhaite rentrer en contact avec des familles qui subissent ce drame car je suis au début de mon travail de deuil et je suis désemparée. Je vous donne un peu de mon courage et vous remercie pour ces témoignages.

    Répondre à ce message


retour



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Partenaires | Nous contacter