Auteur Réponses

Anonyme

  • Posté le : jeudi 23 octobre 2014, 01:44
  • Sujet : Temoignages d’espoir

Il y a aujourd’hui un mois et demi que j’ai fait ma tentative de suicide à 23ans. Si j’en parle maintenant c’est que cette nuit durant une énième insomnie j’ai regardé ma cicatrice avec fierté. En regardant le Soleil se lever assis au bord de ma terrasse les jambes dans le vide je me suis dis que sans cet acte je n’aurais pas pu savourer ce moment et sortir de ma dépression. Sans vouloir en finir avec la vie je n’aurai jamais autant pu l’aimer qu’aujourd’hui. C’est au bord du gouffre qu’on se relève. Cet acte m’a sauvé la vie. Et à tous ceux qui disent que le suicide est un acte lâche et égoïste je voudrai vous dire avec la plus grande cordialité d’aller vous faire foutre, mais bien profond. Prenez un couteau et essayer de vous trancher le poignet et vous verrez si c’est de la lâcheté. Pour l’égoïsme, quand on en arrive au point de se suicider on est dans un tunnel ou l’on ne voit que le mauvais et plus l’agréable qui est autour. Ceux qui se permettent de juger de donner des pseudos conseils n’ont tout simplement aucune idée de ce qu’est tout simplement la vie, très moche par période. Mais aussi magnifique en même temps. Elle est un long repas qui peut être amer à certain moments mais en fin de compte on est heureux d’avoir partagé ce moment avec les gens que l’on aime.

Durant mes 14 mois de dépression je n’étais plus moi même. Je me levé triste, allé en cours avec un personnage de clown pour me cacher de la réalité, et me couché triste a nouveau. Pendant un dépression la solitude est notre pire ennemie mais pourtant on la préfère bien souvent à la foule. Porter un masque face aux gens est tellement épuisant mais c’est un système de sauvegarde, d’autodéfense. Et quand ce masque tombe face aux proches ou aux personnels médicaux c’est terrifiant car on se fait submerger par les émotions que l’on retient depuis le début et l’on perd le contrôle mais il n’y a rien de plus soulageant que de pouvoir s’exprimer à une oreille amicale.

La cause officielle de ma dépression a été la rupture avec mon ex que j’embrasse au passage. La cause officieuse est ma vie, mon existence depuis le jour de ma naissance et c’est ça que les gens ne voient pas ni ne comprennent la plupart du temps. Jusqu’au jour de ma TS je pensais bizarrement que cet acte se faisait dans la tristesse la plus totale et les larmes ce qui s’avéra totalement faux. C’est dans la légèreté et non la peur, dans le soulagement d’un sommeil proche et interminable. Puis bon quand ça rate c’est suivie de frais médicaux aussi dont on se passerai bien. Et aller expliquer aux gens de votre entourage votre face de zombie livide et votre jolie bandage. Ça vaut le coup d’essayer juste pour voir qui est complètement débile dans votre entourage comme quand un ami me sachant en dépression me dit à la vu de mon bandage “Et ben alors c’est quoi ? Ça y est tu as enfin voulu te suicider ? Lol Mdr xD trololol kom je sui maran” devant pleins de gens. Mais crèves sale débile profond. C’est dans ce genre de situation ou l’on voit sur qui l’on peut réellement compter. Pour moi ce fut ma mère et ma soeur avant tout qui au lieu de m’engueuler ou autre, ont fait de leurs mieux pour me comprendre et m’accompagner dans ma transition vers un Moi 2.0.

Je ne veux surtout pas dire que le suicide est une solution ni la bonne chose à faire. C’est une connerie monumental et j’ai du en arriver là pour m’en rendre compte. SI un proche en arrive la je le suiciderai moi même. C’est un acte d’épuisement général que je ne recommande à personne. A ceux qui sont au bord de ce gouffre noir la lame à la main, posez la ! Vous êtes aveuglé par votre mal qui vous ronge. C’est un point noir sur un page comme dirait ma soeur. Regardez tout ce blanc, c’est beau. Vous avez sûrement de bonnes raisons d’en être là mais vous au moins vous avez vécu la vraie vie. Ne mourrez pas avec cette qualité. Vous êtes importants, beaux, lucides et je vous aime. Vous les dépressifs, les suicidaires je vous aime putain. Vous n’êtes pas des sous merde inutiles mais des diamants au milieu d’un océan d’insensibilité. Vous n’êtes pas seul. Je ne vais pas vous dire que la vie est belle car elle ne l’est pas… Pour le moment. Le temps arrange tout même si je croyais le contraire. Ne faites pas ça. Vous n’avez pas besoin des autres pour aller mieux. Vous êtes fort ! Je vous comprend, je vous aime.

Si vous connaissez quelqu’un dans ce cas dites lui qu’il peut vous parler et que vous l’entendrez. Ne lui demandé pas constamment si ça va. Envoyer lui des <3, des blagues de merde et invitez-vous chez lui avec un bon vin. Ne le laissez pas seul mais n’insistez pas trop non plus. Comprenez qu’il est est dans un tunnel sombre alors soyez la torche qui lui montrera la joie, la sortie de ce cercle infernal. soyez juste là. Ne le laissez pas partir à l’entrée et amenez la jusqu’au dessert.

Revenir en haut de la page Dernière mise à jour le 26-08-2016 12h48

 

Anonyme

  • Posté le : mercredi 26 novembre 2014, 08:55
  • Sujet : Temoignages d’espoir
bonjour, j’ai été touché par votre témoignage. Mon frère n’a pas eu cette chance, il est mort cela fait 4 mois. Il s’est pendu dans le garage chez ma maman avec un tuyau d’arrosage. J’ai encore du mal à croire qu’il n’est plus là, je me sens encore fautive avec mes deux frères et ma maman. Il n’a pas laissé de mot, il a fait cela rapidement, un coup de folie d’après le rapport d’autopsie. Il avait 45 ans, le fait d’écrire me fait venir les larmes.
Revenir en haut de la page Dernière mise à jour le 26-08-2016 12h48
-->

retour



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Partenaires | Nous contacter