Auteur Réponses

mariesoleil

  • Posté le : mercredi 26 juin 2013, 14:06
  • Sujet : Comprendre mon proche, suicidaire ou suicidant
Je voudrais juste témoigner sur un point "la souffrance des personnes qui passe à l’acte" en 93 j’ai perdu mon petit frère d’une longue maladie, il avait 27 ans j’étais sa 2eme maman bien qu’ayant que 4 ans de différence nous étions inséparables je dirais même en adoration l’un pour l’autre. Ce 18 décembre la terre s’est ouverte sous mes pieds, je venais d’accoucher de mon second, je ne dormais plus, ne mangeais plus. Mon mari emméne les enfants prendre l’air pour que j’essaye de dormir et je ne saurais expliquer comment je me suis retrouvée de l’autre côté de la balustrade du balcon, accrochée dans le vide au 4 eme étage (moi qui ai le vertige) et j’entends ma voisine me dire donnes moi la main, ne fais pas ça. Ca m’a fait un electrochoc et je me suis tétanisée à la barrière, heureusement que la porte de l’appartement n’était pas verrouillée, elle a pû entrer et m’aider à enjamber la balustrade car j’aurai été incapable de le faire seule d’ailleurs j’ai marché à 4 pattes pour retourner dans le salon. Tout ça pour vous dire qu’il ne faut pas culpabiliser ni leur en vouloir car dans ces moments là la detresse et la souffrance est si grande qu’on ne pense plus à rien ni à personne, on est dans une sphère infernale et pour ma part je ne me rappèle pas comment j’ai fait. Depuis je remercie mon frère de m’avoir protégée car j’ai eu un 3eme enfant, j’ai la joie de les voir grandir pourtant la vie ne m’a pas épargnée car depuis mon second frère est parti lui aussi il y a 3 ans il a fait ce que j’ai faillit faire et là je réalise le mal que cela fait à ceux qui restent. J’espère que mon vécu pour aider ceux qui sont dans la peine et leur souhaite de retrouver un équilibre dans la vie. Marie
Revenir en haut de la page Dernière mise à jour le 26-06-2013 20h38
-->

retour



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Partenaires | Nous contacter